Annonce

Réduire
Aucune annonce.

2. Projet d'émulation sur Raspberry Pi: RecallBox

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Tutoriel 2. Projet d'émulation sur Raspberry Pi: RecallBox



    Introduction

    Dans la première partie de cette série de posts dédiés à l’émulation, nous avions abordé une définition de l'émulation au sens large, se plongeant dans cet univers merveilleux et complexe, en essayant d'en comprendre les codes. La première partie sert en réalité de support au véritable sens de ces posts : Un projet d'émulation sur Raspberry Pi. Si vous n'avez pas lu la première partie, je vous y encourage vivement afin de comprendre tout les termes techniques qui vont suivre dans cet article.

    Première partie → http://goo.gl/uYPfnW

    Le projet

    Revenons donc à notre fameux projet. Le but est simple : Créer un centre de contrôle d'émulation rapide, efficace, design et accessible pour gérer nos consoles, ROMs, et autre…


    Tout de suite, le Raspberry Pi apparaît comme un choix évident : Simple d'utilisation, discret, facile à mettre en place et peu gourmand en ressource, il est l’outil parfait pour notre projet. De plus, il est moins contraignant qu'une machine supplémentaire ou qu'un ordinateur avec un logiciel spécialisé.


    La distribution

    Bon, si vous ne savez pas comment fonctionne le Raspberry Pi, c'est le sujet d'un futur post sur le forum, mais en gros, voyez-le comme un micro-ordinateur sous Linux. Il lui faut donc une distribution, un système, adapté pour l’émulation.

    A partir de là, en trifouillant un peu sur le Net, je suis tombé sur deux distributions. Elles sont quasi-similaires (à peu de choses près), et intègrent les même fonctionnalités.

    RetroPie:

    Depuis peu en version 3.8.1, RetroPie est une référence en matière d’émulation sur le Raspberry Pi. Installation classique, partenariat avec de grands logiciels open source comme Kodi, Emulstation ou encore RetroArch, RetroPie possède une communauté soudée et peut émuler jusque à 50 systèmes différents. (ouais c'est pas mal).


    RecallBox:

    RecallBox fonctionne comme son homologue RetroPie, mais avec quelques ajouts très intéressants. Ici, vous retrouverez également Kodi, retroarch, libretro, EmulationStation… La distribution est capable d'émuler jusque à 30 systèmes, possède quelques exclusivités (homebrews et hacks) et pas mal d'ajouts super utiles comme le fait de faire les mises à jour en ligne, de prendre des screenshot, d'ajouter des manettes sans fil, de jouer jusque à 4 en multijoueurs local, de faire des SavesStates…
    RecallBox est également plus simple d'installation.

    Nous voilà désormais confronté au choix de la distribution, ce qui est capital pour la suite de notre projet. Pour ma part, j'ai choisi RecallBox, et ce pour plusieurs raisons. Même si la distribution permet d'émuler moins de consoles, je trouve plusieurs de ses fonctionnalités très pratiques et intéressantes, et sa simplicité d'utilisation et d'installation me conviennent parfaitement. De plus, la communauté française est développée et le forum d'aide est vraiment réactif.

    Installation

    Nous allons donc procéder à l'installation de notre système : RecallBox. Pour ce faire, il faut récupérer l'image disponible gratuitement sur Internet.

    Rendez vous donc ici : https://github.com/recalbox/recalbox-os/releases et choisissez la plus récente version de RecallBox.
    Munissez-vous de votre carte SD, ou micro SD en fonction du modèle de votre Raspberry Pi. Assurez-vous de formater cette carte en FAT32 avant de procéder à l'installation.
    Décompressez le fichier ZIP téléchargé préalablement. Pas besoin de graver l'image sur votre carte SD à l'aide d'un logiciel. L'installation se fait avec un simple copier/coller des fichiers sur la carte.
    Votre carte est maintenant prête pour la suite de l'installation.

    Connectez à votre Raspberry Pi un clavier, une souris, connectez un câble HDMI et Ethernet, insérez la carte SD et branchez l'alimentation.



    Au premier démarrage, le Raspberry Pi va charger le programme d'installation, et va installer tout les fichiers nécessaires. Une fois l'installation finalisée, vous voilà enfin dans le menu principal de votre RecallBox !

    Le menu principal

    Lorsque vous ouvrez le menu principal, s'offre alors à vous une multitude de choix possibles. Nous allons ensemble les analyser au cas par cas.


    Options système: Cette catégorie regroupe l'ensemble des options pour ce qui concerne le gros de votre système de jeu : mise à jour, langue, overclok…

    Options des jeux:
    Ici se trouvent toutes les options principalement axées sur vos jeux : les sauvegardes, les formats… Dans les options avancées, vous pourrez même retrouvez une liste de paramètres modifiables au cas par cas pour chaque console présente sur votre machine.

    Options manettes: Une liste d'options pour chacune des manettes reliées à votre machine.

    Option de l'interface: Ici vous pouvez modifier tout ce qui touche à l'interface. L'écran de veille ou encore le thème de votre menu d'émulation.

    Option du son: Ici vous pouvez modifier la sortie du son, ou encore ajuster le volume sonore.

    Option réseau:
    L'ensemble des options et des informations par rapport au réseau sur laquelle est connectée la RecallBox.

    Scrappeur: Scrapper signifie dans le jargon de l'émulation : récupérer les jaquettes et descriptions des jeux (ici pour la RecallBox). Je vous laisse avec un petit tuto : http://blog.recalbox.com/forums/topi...-efficacement/

    Une Manette

    Avant de nous attaquer à un jeu, je vais configurer une manette. Je trouve cela plus pratique que de jouer au clavier, et plus immersif.
    J'ai récupéré la mienne sur un vide grenier pour la modique somme de 2€. La manipulation marche avec la plupart des manettes, j'ai même réussi avec un joystique pour simulateur de vol !


    Allons dans : Menu principal → Options manettes → Configurer une manette

    Faites OK lorsque le message s'affiche. Si votre manette est correctement branchée, le logiciel va indiquer qu'elle est détectée. Il ne nous reste plus qu'à maintenir un bouton pour commencer l'installation.

    Procédons maintenant à la configuration de chaque bouton.

    Ou trouver les jeux ?

    La question du téléchargement des jeux est une question intéressante et utile. En effet, énormément de sites vous proposent de télécharger des jeux pour telle ou telle console. Mais beaucoup sont payants (ou disposent d'une offre premium) et vous proposeront un débit de téléchargement pitoyable. Il existe également de nombreux sites douteux blindés de publicités, avec un téléchargement bourré de malwares et autres cochonneries…

    Voici donc une liste de sites fiables, qui vont vous permettre de télécharger des jeux pour à peu près toutes les consoles, de manière sécurisée et rapide :


    Source : webergine

    Overclok du Raspberry Pi


    L'overclok du Raspberry Pi, c'est quand on décide de le débrider, pour améliorer ses performances. C'est à vous de décider si vous overclokez votre Raspberry Pi, prenez garde à ne pas faire sauter la garantie. Il y a toujours un risque de surchauffe, ou qu'un composant grille, mais si vous voulez profiter de la meilleure expérience possible, il est vivement conseillé de le faire. Il faut pour cela se rendre dans: Menu principal → Options système

    Test d'un jeu

    Pour ce tutoriel, il m'était impossible de ne pas tester un jeu en votre compagnie. J'ai donc pris ma manette, téléchargé une version de Doom, et j'ai commencé à jouer (je vous ai filmé une petite séquence de gamplay).


    Au niveau des performances, je ne ressens aucune latence, le jeu est extrêmement fluide. Les contrôles sont un peu hasardeux avec ma manette, mais je profite quand même pleinement. J'ai également testé Crash Bandicoot, mais, même overcloké au maximum, mon Raspberry Pi a vraiment du mal à suivre.

    Musique : Designer - Panda

    Le RecallBox Manager

    Lorsque vous vous rendez dans l'onglet « Option Réseau » vous pouvez voir l'adresse IP de votre Raspberry Pi. Si votre ordinateur est connecté au même réseau que votre Raspberry Pi, tapez cette adresse IP dans votre barre de navigation. Vous aurez alors accès au RecallBox Manager.


    Il s'agit d'un centre de contrôle pour votre système. Vous pouvez gérer vos ROMs, vos consoles, surveiller les ressources… C'est très pratique, et ça permet de tout gérer rapidement et simplement.

    Conclusion

    Il est maintenant temps de conclure cette série d'articles sur l'émulation. J'aurais pris beaucoup de plaisir à l'écrire, et j’espère que vous avez pris autant de plaisir à la lire . Vous avez maintenant toutes les clés en main pour réaliser votre propre émulateur sur Raspberry Pi.

    Pour ce qui est de la suite des articles sur le Raspberry Pi, va bientôt arriver sur le forum un gros post complet sur le fonctionnement et l'histoire du Raspberry Pi. J'aimerais également écrire un article sur Raspbian.

    Sachez qu'il me reste une idée toute bête mais énorme à mettre en place en ce qui concerne ce projet sur l'émulation, la porte n'est donc pas complètement fermée...

    Merci de m'avoir lu,

    A une prochaine fois !
    Dernière modification par Bioshock, 05 juillet 2016, 18h04.
    @bioshock
    Twitter: @ContactBioshock
    Mail: contact.bioshock@gmail.com

  • #2
    Merci, je ne suis pas un gros adepte d'émulation en terme de old school game, même si je joue depuis la première console/Pc en france. Mais j'ai trouvé l'article intéressant et m'a permis de revoir d'ancien jeux qui me plaisait (sur Atari,Amiga,...) alors qui sait si j'ai le temps peut-être que j'essairais

    Commentaire


    • #3
      Merci DreAmuS. N'hésite pas à partager tes impressions, si tu essais
      @bioshock
      Twitter: @ContactBioshock
      Mail: contact.bioshock@gmail.com

      Commentaire

      Chargement...
      X