Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Définitions des différents acteurs du Hack

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Définitions des différents acteurs du Hack

    •Les hackers type black hat : La moyenne d'âge des hackers tourne entre 15 et 25 ans. Ils piratent n'importe quoi. Par simple défi. Par pur plaisir. Les hackers s'attaquent rarement aux autres internautes! Les hackers de type black hat recherchent le profit et la réputation. Les hackers black hat confirmés ne sont pas dangereux pour les utilisateurs, ils s'attaquent à de bien plus gros poissons ; ils représentent cependant une minorité ; moyenne d'âge 25 ans.

    • Les hackers type white hat : La moyenne d'âge des hackers de type white hat tourne entre 20 et 50 ans. Ils ne font pas dans l'illégalité. Ce sont en général les plus compétents. Ils s'intéressent à tout et essaient de comprendre le fonctionnement des choses avant tout. Il sont totalement inoffensifs.

    • Les hackers type grey hat : Ils sont situés entre les Black Hat et les White Hat. Selon l'humeur !

    • Les crackers : ils sont là pour cracker les programmes (ex: enlever le passwords d'un file en le désassemblant pour le diffuser ensuite sur internet). Les crackers ne sont pas fondamentalement dangereux. Les très bons crackers sont de véritables génies (il faut le dire) de la programmation. Sans eux le réseau internet ne serait pas ce qu'il est maintenant.

    • Les phreakers : le phreaker est un pirate du réseau téléphonique en général... Mais il peut aussi pirater sa borne EDF, graver des cd crackés etc... En général les phreakers se mêlent rarement au milieu du hacking. Tout ce qui concerne le piratage de la ligne téléphonique du voisin pour se faire des minutes gratos ça les concerne !

    • Les crashers : les crashers sont de dangereux pirates qui détruisent tout pour le plaisir... cette mentalité est peut-être l'une des moins répandues, car il faut savoir que les crashers sont très souvent haïs par le milieu du piratage. A éviter donc. Ils ont en général entre 12 et 18 ans. Script Kid. Peut faire de gros dégâts à qui ne sait pas se protéger.

    • Les Script Kiddies : Ils représentent à eux-seuls environ 50% de la communauté de hacking "active". Ce sont ceux qui réutilisent des logiciels tout faits et qui appuient juste sur le bouton sans essayer de comprendre quoi que ce soit. Est souvent vantard et très jeune. Inoffensif pour des hackers plus confirmés. En général ce sont les débutants dans le milieu du piratage... Ce sont souvent les "bizus" des élites! Si vous débutez dans le milieu du H/C/P (hacking, cracking, phreaking etc...) essayez d'acquérir un certain niveau de connaissance seul... en général les élites du dessus n'hésiteront pas à vous filer un ou deux trojans entre quelques programmes. Sauf si c'est quelqu'un que vous connaissez bien ou qui est votre ami. Un script kid peut être désireux d'apprendre ; peut-être 10% d'entre-eux le sont réellement.

    mactux
    sigpic

    Cyprium Download Link

    Plus j'étudie plus j'me rends compte que je n'sais rien.

    †|

  • #2
    Intéressant effectivement.
    Je découvre des notions que je ne connaissais pas.
    Mais qu'en est-il des "hackers" par rapport aux "lammers" ? Car on m'avait dit (vrai ou faux je ne sais pas) que les hackers étaient ceux que tu décris comme les "black hat" voire les "phreakers" alors que les "lammers" s'apparentent aux "White hat" et "crackers".
    Pour les "Script Kiddies", j'entendais parlé de "s" ou néophytes de l'informatique. C'est la même chose ou il y a-t-il des différences malgré tout ?
    Merci d'avance pour ces précisions

    En tout cas good job 4 these informations.
    Linux est à Windows ce qu'une jolie fille est à une prostituée : La jolie fille, il faut la séduire pour obtenir ce que l'on désire alors que la prostituée , il suffit de la payer, et surtout bien se protéger.

    sigpic

    Commentaire


    • #3
      Voici ce qu'est un lammer, mac (Wikipedia) :
      Le terme est plus courant dans le monde du hacking. Il s’agit alors de pirates qui n’ont généralement presque aucun savoir dans le domaine du hacking, mais se pavanent en réalisant des exploits très faciles à reproduire. Aux yeux des hackers véritables, ils sont des « rigolos » ou des amateurs un peu vantards assimilés à des boulets hostiles, asociables et destructeurs, dont le comportement pourrait rappeler le fanatisme. Généralement, le terme est associé à l’utilisation de logiciels pré-fabriqués, comme les trojans (chevaux de Troie) ou des emails bombers, les attaques par Force Brute ou autres keyloggers. C’est surtout dans le domaine informatique, qu’avec le temps, il y a eu quelques variantes comme lame ou lama.
      Par extension est apparu le terme d’AO (ou AOL ) : une personne utilisant AOL et postant des attaques ou différents messages hors-sujet dans un groupe de discussion dans le but de le déranger. Vers le début des années 1990, beaucoup d’utilisateurs non-AOL des groupes de discussion Internet refusèrent tous les messages AOL qui n’étaient pas informatifs, voire refusèrent systématiquement l’accès à des sites ou forums aux personnes abonnées à AOL.

      Commentaire


      • #4
        merci pour ces infos juste a preciser que les script kiddies n'ont peut etre aucune connaissance mais ils font couler des systeme avec ces outils qu'ils utilisent juste en appuyant sur un bouton.faut donc se mefier d'eux

        Commentaire

        Chargement...
        X